Chasse aux sorcières sous Obama: 14 opposants à la guerre risquent la prison.

COMMUNIQUÉ

Chasse aux sorcières sous Obama: 14 opposants à la guerre risquent la prison.

Pour les milliers d’américains qui souhaitaient la fin des guerres en Irak et Afghanistan, la présidence d’Obama est une déception. Pour quelques-uns d’entre eux c’est un véritable cauchemar: être réveillés par une perquisition du FBI et voir leurs vies mise sans dessus dessous par une procédure judiciaire aux relents de MacCarthisme.
Votre aide est nécessaire, pour eux et pour défendre le droit de contester la politique gouvernementale aux USA.

Que s’est-il passé ?

Le 24 septembre 2010 à l’aube le FBI a mené une opération d’envergure, perquisitionnant simultanément 7 domiciles et 1 Bureau, à Minneapolis et Chicago, saisissant quantités de documents, ordinateurs, téléphones, carnets d’adresse, passeports et autres. Le jour même et dans les semaines suivantes des agents du FBI ont approché un grand nombre d’autres personnes et délivré un total de 14 injonctions (‘subpoena‘) d’apparaître devant un Grand Jury.

Qui sont ces 14 opposants à la guerre ?

Ce sont des gens ordinaires: citoyen/ne/s des USA de 19 à 71 ans, travailleurs, opposants à la guerre, militants pour la justice sociale.
La plupart sont membres des syndicats AFSCME* (employés), Teamsters*, SEIU* (ouvriers) ou AFT* (enseignants).
La plupart sont aussi membres d’une ou plusieurs organisations dont: Anti-War Committee, CISPES (solidarité avec le Salvador), Colombia Action Network, Freedom Road Socialist Organization et autres. Ils ont en commun d’avoir tous été actifs dans l’organisation d’une manifestation massive contre la guerre en marge de la Convention Républicaine de 2008, à St Paul. Plusieurs sont des parents ou grand parents, en couples hétéro ou homo.

[ présentation des personnes: www.stopfbi.net/about/profiles ]

De quoi sont-ils accusés ?

Actuellement personne n’est accusé. Les mandats de perquisition font mention d’ ‘aide matériel au terrorisme‘, nommant des groupes en Colombie, Palestine et Liban. L’absence d’arrestation, la variété de pays et organisations nommées et d’objets saisis, tout indique qu’il s’agit avant tout de pêche aux indices et de harcèlement.

Dans les USA de l’après 11 septembre 2001 la définition d’ ‘aide matériel au terrorisme‘ est devenue élastique, comprend l’aide humanitaire voire même le délit d’opinion. La notion même de ‘terroriste‘ est devenue une arme politique pour diaboliser les personnes s’opposant activement aux politiques des USA et de leurs alliés.
Si ces lois avaient été en vigueur alors, les partisans de l’ANC de Nelson Mandela auraient été des ‘soutiens du terrorisme‘.

De plus le FBI a un lourd passé de coups tordus contre les opposants ou simplement des démocrates. Martin Luther King, Albert Einstein, John Lennon, Charlie Chaplin, les Black Panthers se sont retrouvés dans le collimateur des ‘Feds’, pour ne citer que les plus célèbres d’une liste est sans fin. Les révélations sur le COINTELPRO* ont laissé un souvenir durable.

En quoi un Grand Jury est-il anti-démocratique ?

Le Grand Jury est un archaïsme, abandonné partout dans le monde, y compris dans la moitié des états américains, au profit de la mise en examen (‘indictment‘). Le Grand Jury est constitué d’un procureur (‘prosecutor‘) et des 23 jurés qu’il a choisi. Pas de juge, pas d’avocats, pas de presse, pas de public. La procédure est secrète et unilatérale: le procureur choisit les pièces qu’il présente au jury, il n’y a aucune contradiction et aucune publicité.

Les personnes convoquées font face au procureur en l’absence de leurs avocats, sans accès au dossier, sans même savoir s’ils sont accusés ou témoins. Initialement le rôle du Grand Jury était uniquement de décider s’il y avait lieu d’entamer un procès, mais ses pouvoirs ont gonflé démesurément depuis les années 50. Les avocats ont coutume de plaisanter en disant que dans le cadre d’un Grand Jury un procureur réussira même à inculper un sandwich au jambon.

[ le Grand Jury expliqué en détail: stopfbieurope.wordpress.com/grand-jury ]

Pourquoi les ’14 opposants’ risquent la prison ?

Le risque d’emprisonnement ne dépend pas de la culpabilité.
En réponse aux injonctions, ils ont tous refusé de comparaître sur base du ‘Cinquième Amendement‘ qui affirme que «Nul ne sera obligé de témoigner contre lui-même.». Pour contourner ce droit constitutionnel le Grand Jury peut proposer l’immunité: rien de ce qu’ils diront ne pourra être utilisé contre eux-même. Elle n’a d’immunité que le nom car ils peuvent être condamnés sur d’autres bases, y compris d’autres témoignages. Une fois l’immunité acceptée ils seraient tenus de répondre à n’importe quelles questions et pourraient être condamnés lourdement pour faux témoignage (‘perjury‘).
Si les opposants refusent ces conditions ils pourraient être emprisonnés pour outrage (‘Contempt of court‘) pour une durée allant de quelques mois à plusieurs années.

Le 5 novembre un avocat de la défense a annoncé que 3 des injonctions avaient été réactivées, par conséquent 3 militantes risquent la prison dans les semaines à venir.

Pourquoi ne pas simplement témoigner ?

Bien que les 14 opposants n’ont pas apporté d’aide matériel ou financière à des groupes dit ‘terroristes‘ ils sont opposés à la collaboration avec le Grand Jury pour de multiples raisons:
– ils ont exprimé leurs opinions et mené leurs activités de manière publique et n’entendent pas devoir s’en justifier devant une instance judiciaire, derrière des portes closes;
– de par leurs activités de solidarité internationales ils peuvent avoir été en contact avec des syndicalistes ou des militants dont la vie pourrait être en danger si leur identité était révélée et ils refusent de se placer dans une position où ils ne pourraient plus les protéger ( en particulier en Colombie où les assassinats de syndicalistes sont courants );
– témoigner dans un cadre secret briserait la confiance établie avec leurs partenaires;
– le Grand Jury et les lois sur la soi-disant ‘aide matériel au terrorisme‘ sont dangereuses et anti-démocratiques, ils doivent être dénoncés, combattus et éliminés sans quoi elle empêcheront toute véritable opposition.

Qui soutient les victimes de cette ‘chasse au sorcière’ ?

Les syndicats en particulier ont exprimé leur colère face au harcèlement de militants syndicaux: des locales (AFSME, AFT, Teamsters, Letter Carriers Union, IWW … ) mais aussi de grandes centrales comme AFSME Council 5 représentant 45.000 travailleurs ou Duluth Central Labor Body fort de 17.000 membres.
À l’appel de 2 élus Démocrates, 62 parlementaires du la Chambre de l’État Minnesota ont signé un appel, y comparant cette ‘chasse aux sorcières‘ avec le MacCarthisme des années 50 et la répression politique des années 20.
Le Green Party USA (écologiste) a également marqué son soutient via ses instances locales et nationales.

À ce jour plus de 130 organisations politiques, pacifistes, démocratiques, des groupes religieux et locaux ont proclamé leur soutient aux opposants à la guerre et leur attachement aux droits d’expression et d’organisation, rejoint par des milliers d’individus signant des pétitions et rejoignant des groupes sur le réseau social FaceBook.

Comment aider ces opposants ?

Écrire et diffuser des déclarations de soutien, en particulier d’organisations et de personnalités.
( les envoyer à: stopfbi@gmail.com et à vos propres contacts et partenaires )

Faire connaître ce cas à un maximum de personnes en Europe et dans le monde:
– envoyer ce texte à tous vos contacts: amis, familles, journalistes, personnalités, élus, organisations syndicales, politiques, sociales et autres.
écrire des cartes blanches, des articles, blogs, en parler, …
traduire et diffuser ces informations.

Protester auprès du gouvernement US, ses ambassades et ses instances judiciaires, en particulier: Barrack Obama, Président
et Eric Holder, Attorney General ( coordonnées ci-dessous ).
Demander à vos gouvernants de contacter leurs homologues et/ou l’ambassadeur des USA (www.usembassy.gov ).

Les demandes du Comité pour Arrêter la Répression du FBI sont:
Stop the repression against anti-war and solidarity activists
( Arrêt de la répression contre les opposants à la guerre et activistes solidaires )
Immediatly return all confiscated materials: computers, phones, papers, documents, etc.
( Restitution immédiate des objets confisqués: ordinateurs, téléphones, papiers, documents, etc )
Cancel the Grand Jury against anti-war activists
( Annulation du Grand Jury contre les opposants à la guerre )

en vous remerciant,

Committee to Stop FBI Repression (CSFR) – liaison Europe
stopfbieurope.wordpress.com

[ Committee to Stop FBI Repression – www.stopfbi.net ]

———————————————————-

AGIR:

Pétition:
www.iacenter.org/stopfbi/
Facebook:
www.facebook.com/pages/Committee-to-Stop-FBI-Repression/157815534236433
Cartes postales pour Obama et Holder en PDF:
www.mnstopfbi.files.wordpress.com/2010/10/3demands-postcard2.pdf
Coordonnées:
Barrack Obama, Président: ++1-202-456-1111 / en ligne: www.whitehouse.gov/contact
Eric Holder, Attorney General: ++1-202-353-1555 / AskDOJ@usdoj.gov

———————————————————-

MOTIONS DE SOUTIEN:

› Résolution signée par 62 parlementaires de la Chambre de l’État Minnesota, en PDF:
www.stopfbi.files.wordpress.com/2010/10/hf0006-0.pdf
› Résolution du syndicat AFSME, Council 5, représentant 46.000 travailleurs:
www.stopfbi.net/2010/10/03/afscme-council-5-resolution-on-judicial-police-intimidation-of-union-members
› Résolution du Green Party USA:
www.gp.org/press/pr-national.php?ID=352
› Toutes les résolutions de soutien (plus de 130):
www.stopfbi.net/solidarity-statements

———————————————————-

PRESS:

› New York TImes:
www.nytimes.com/2010/09/25/us/politics/25search.html
› Al Jazeera English:
www.english.aljazeera.net/focus/2010/09/201092993840748931.html
› Coleen Rowley, ancienne agent spécial du FBI:
http://www.huffingtonpost.com/coleen-rowley/update-about-the-governme_b_742718.html
› City Pages, Minneapolis:
www.blogs.citypages.com/blotter/2010/10/new_bill_slams.php
› Democracy Now ( vidéo + transcription ):
www.democracynow.org/2010/9/27/fbi_raids_homes_of_anti_war
+ des centaines d’articles ( mots clés: FBI + Minneapolis + Chicago )
www.google.com/search?q=Minneapolis+Chicago+FBI

———————————————————-

LEXIQUE:

AFSCME: American Federation of State, County and Municipal Employees
syndicat, Fédération des Employés d’État, de County et Municipaux ( 1.4 millions membres )
AFT: American Federation of Teachers
syndicat, Fédération Américaine des Enseignants ( 889,000 membres )
COINTELPRO: Counter Intelligence Program
programme de renseignement, sabotages et assassinats illégaux menés contre les mouvements contestataires
IWW: Industrial Workers of the World
syndicat
Teamsters: International Brotherhood of Teamsters
syndicat des conducteurs routiers, transports et ouvriers, secteurs public et privé ( 1.4 millions membres )
SEIU: Service Employees International Union
Syndicat International des Employés des Services: santé, services publics et entretien ( 1.8 millions membres )

———————————————————-
StopFBI-Europe@gmail.com / StopFBIeurope.wordpress.com
———————————————————-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :