États-Unis :: Tom Burck, victime d’une « chasse aux rouges » [Solidaire.org]

PRESSE

Ces derniers mois, 23 activistes contre la guerre et membres de l’organisation communiste américaine Freedom Road Socialist Organisation (FRSO) ont dû comparaître devant un « grand jury ». Mais ils ne savent pas encore officiellement pourquoi.

Tony Busselen

Action de protestation aux États-Unis contre la citation arbitraire à comparaître d’activistes devant le grand jury, un tribunal qui n’en est pas un et où l’accusé n’a pas droit à un avocat. (Photo Stop FBI)

Tom Burck est un des membres de Freedom Road Socialist Organisation, et une des victimes des intimidations du FBI. De passage en Belgique, nous avons pu l’interviewer.

D’où vient cette attaque, selon vous ?
Tom Burck. FRSO est une petite organisation qui mobilise de plus en plus largement. Ainsi, en 2008, nous étions à la tête des protestations contre la convention républicaine de Saint Paul, dans le Minnesota, où McCain a été désigné comme candidat à la présidence. Malgré une force de police énorme, 30 000 manifestants sont parvenus à dénoncer la politique antisociale et belliciste des républicains. Lors de la soirée électorale de McCain, nous sommes parvenus à aller protester à proximité de la convention. 400 personnes avaient alors été arrêtées.

l’article complet:
www.ptb.be/weekblad/artikel/etats-unis-tom-burck-victime-dune-chasse-aux-rouges.html

Publicités

Intimidatie in de VS :: “Geen idee waarom ik 18 maanden cel riskeer” [Solidair.org]

Nederlands

De voorbije maanden moesten 23 antioorlogsactivisten en leden van de Amerikaanse communistische organisatie Freedom Road Socialist Organisation (FRSO) voor een Grand Jury verschijnen. Waarom? Dat weten ze officieel zelf nog altijd niet.

door Tony Busselen

Protestactie in de VS tegen de willekeurige dagvaardiging van 23 anti-oorlogsmilitanten voor de Grand Jury, een rechtbank die geen rechtbank is en waar een beklaagde geen recht op een advocaat heeft. (Foto Stop FBI)

Protestactie in de VS tegen de willekeurige dagvaardiging van 23 anti-oorlogsmilitanten voor de Grand Jury, een rechtbank die geen rechtbank is en waar een beklaagde geen recht op een advocaat heeft. (Foto Stop FBI)
Tom Burck is een van de leden van de Freedom Road Socialist Movement die voor de Grand Jury moesten verschijnen. Hij getuigt over de intimidaties door de Amerikaanse overheid.

Kunt u eerst even uitleggen wat dat is, zo’n Grand Jury?
Tom Burck. Het is geen rechtbank, er zit ook geen rechter. Je hebt evenmin recht op een advocaat. Een Grand Jury wordt samengesteld en geleid door de openbare aanklager. Het is een jury van 23 mensen, meestal gepensioneerde ambtenaren of militairen. Onder leiding van de openbare aanklager ondervragen ze de gedagvaardigde. Die is verplicht om op alle vragen te antwoorden.

meer:
http://www.pvda.be/weekblad/artikel/intimidatie-in-de-vs-geen-idee-waarom-ik-18-maanden-cel-riskeer.html

Le calme avant la tempête ?

COMMUNIQUÉ

Plus de 6 mois après la vague de perquisitions dans le Midwest, le sort des 23 activistes convoqués devant le Grand Jury  de Chicago reste incertain. La machine judiciaire s’est surtout illustrée par son silence après que le 9 derniers activistes convoqués à se présenter devant le Grand Jury en Janvier aient refusé de collaborer.

La 'Chasse aux Sorcières' durant la Mayday Parade de Minneapolis

Le mois de mars 2011 revêtait une importance particulière: le mandat du Grand Jury fédéral de 18 mois touchait à sa fin. Étant donné qu’aucune mise en examen n’a été émise il est probable que le mandat ait été renouvelé de 6 mois. Le mandat peut être prolonger à trois reprises, soit une durée totale de 3 années, ce qui nous conduirait au mois d’août 2012.

Ce qui avait commencé comme une course contre la montre se transforme peu à peu en un marathon. Le silence du côté judiciaire a des effets contradictoires du côté des activistes. Le calme apparent n’est pas propice à mobiliser les foules, plus réactive dans l’urgence, et les sujets d’indignation ne manquent pas.
Mais même si la menace plane toujours au dessus de leur tête, il leur est possible de s’organiser avec des objectifs à moyen terme. Ainsi en février 4 forums se sont tenues à travers les USA ont permis à des centaines d’activistes de se rencontrer et s’organiser au niveau local.
Ont également été mis en place des systèmes d’alerte pour une mobilisation immédiate en cas de mise en examen ou de nouvelle injonctions, ainsi qu’une pétition sous forme de serment (‘pledge’) à protester.

À Minneapolis la Parade du Premier Mai (Mayday Parade) a donné une occasion de faire connaître cette affaire à un public venu nombreux malgré le froid assister à cette célébration du printemps, comparable à un carnaval un peu hippie ou plus encore à la Zinneke Parade de Bruxelles. Le comité de soutien (CSFR) s’est placé en tête de la section ‘free speech’ réservée aux groupes engagés, et défilé avec une marionnette géante caricaturant un agent du FBI chassant les sorcières, soit une trentaine d’activistes pourvus de masques aux nez crochus. Plusieurs milliers de flyers ont été distribués, 150 ‘serments’ recueillis, y compris celui du parlementaire Keith Ellison, qui a jusqu’ici exprimé un soutien plutôt tiède.
[ reportage photo sur Facebook ]

25 janvier 2011: 50 manifestations, de Minneapolis à Kiev

COMMUNIQUÉ

Les supporters des activistes du Midwest ont organisé des action de protestations dans au moins 50 villes le 25 janvier, le jour où les 9 dernières personnes ayant reçu une injonction devaient comparaître devant le Grand Jury. Et ont refusé de le faire.

Des manifestations ont eu lieu dans les principales villes des USA, mais aussi au Canada, en Irlande, en Australie et en Ukraine.
Tous les comptes-rendus des actions sur StopFBI.net

Ci-dessous:
Chicago, Kiev, Los Angeles,
Minneapolis, New York, Rochester,
San Francisco, San Jose, Chicago

Amerikaanse justitie criminaliseert geweldloze activisten

Nederlands

door DeWereldMorgen Vertaaldesk, Jeremy Gantz

http://www.inthesetimes.com/global/phpthumb/phpThumb.php?src=/images/35/01/feat1_gantz.jpg

Joe Iosbaker en Stephanie Weiner, Chicago. (Photo by Peter Holderness)

In september 2010 viel de FBI binnen in woningen van 14 geweldloze activisten op diverse plaatsen in de Verenigde Staten. De FBI zocht naar bewijzen voor banden tussen de activisten en hun ‘mogelijke medesamenzweerders’: twee organisaties die op de lijst staan van ‘Buitenlandse Terroristische Organisaties’. Jeremy Gantz van ‘In These Times’ doet het verhaal.

Voor Joe Iosbaker en Stephanie Weiner uit Noord-Chicago leek vrijdag 24 september een doodgewone dag te worden. Maar toen, om zeven uur ’s morgens, klopte de FBI bij hen aan. Meer dan twintig agenten doorzochten, met bevelschrift, hun huis.

EXCLUSIF: Un agent infiltré dans l’Anti-War Committee de Minneapolis pendant 30 mois

COMMUNIQUÉ

Nouveaux développements dans l’affaire de la ‘chasse aux sorcière’ qui touche maintenant 23 personnes opposée à la guerre ou actif dans la solidarité internationale, en particulier avec la Palestine.

« Coleen Rowley, Jess Sundin, Joe Callahan (G. à D.), agent ‘Karen Sullivan’ (avant plan) [ photo: Kim DeFranco ]

Coleen Rowley, Jess Sundin, Joe Callahan (G. à D.), agent ‘Karen Sullivan’ (avant plan) (photo: Kim DeFranco)

MINNEAPOLIS — Mercredi 12 Janvier 2011 — Lors d’une conférence de presse il a été révélé qu’un agent avait infiltré l’Anti-War Committee (AWC) pendant environ 30 mois avant de disparaître suites raids menés par le FBI en septembre à Minneapolis et Chicago. Se présentant sous le nom de Karen Sullivan, elle a commencé à s’impliquer dans les activité de l’AWC au printemps 2008, pendant les préparatifs des manifestations en marge de la convention du Parti Républicain de septembre 2008 (RNC’08), dans la ville voisine de St Paul. Lire la suite

Récent développements: 9 injonctions supplémentaires, total à 23

COMMUNIQUÉ

Dans le courant du mois de décembre neufs nouvelles injonctions (subpoena) à témoigner devant le Grand Jury ont été délivrée, toutes à Chicago et à de personnes actives dans la solidarité avec la Palestine.

3 Décembre 2010:

Sarah Smith

Sarah Smith

Trois nouvelles injonctions signifiées à des femmes ayant participé à une délégation en Palestine durant l’été 2009. Deux d’entre elles sont palestiniennes-américaines, la troisième, Sarah Smith est juive-américaine.
Cette dernière a déclaré: « Je suis juive et je voulais voir de mes propres yeux la vie pour les Israéliens et les Palestiniens […] Je suis allé [en Palestine] avec deux amies palestiniennes. On pourrait croire que le gouvernement des USA encouragerait des Juifs et des Palestiniens à voyager ensemble en Palestine et Israël. Au lieu de ça nous recevons l’ordre du FBI de comparaître devant un Grand Jury. » Lire la suite

La chasse au sorcières continue: trois nouvelles injonctions

COMMUNIQUÉ

l'avocat Jim Fennerty (WBEZ)

l'avocat Jim Fennerty (WBEZ)

Vendredi 3 décembre un communiqué de Committee to Stop FBI Repression (CSFR) annonçait qu’au moins trois nouvelles injonctions (subpoenas) allaient être délivrées. L’avocat Jim Fennerty a confirmé en avoir été informé par l’agent du FBI Robert Parker en début d’après midi. Il a également déclaré à la radio publique WBEZ qu’au moins deux injonctions visaient des jeunes femmes qui avaient visité la Bande de Gaza l’été dernier, et que l’une d’entre elle étaient convoquée devant le Grand Jury le mardi 25 janvier 2011.

En élargissant encore le champs de leur action et portant le nombre de personnes visées à 17 le FBI et le procureur montrent une fois encore la superficialité de leur dossier. À ce jour aucune inculpation ou arrestation, ce malgré la quantité de documents saisis lors de la vague de perquisitions du 24 septembre dernier.

Pour rappel les 14 premières victimes de cette ‘chasse aux sorcière’ sous toutes des opposants à la guerre, militants de la solidarité internationales et pour la plupart syndicalistes. Ils ont tous refusés de s’exprimer devant le Grand Jury, qui se déroule à huis-clos et sans avocat, se basant sur leur droit constitutionnel (le 5ème amendement). Récemment les injonctions (subpoenas) de trois opposantes ont étés réactivés: Anh Pham, Sarah Martin et Tracy Molm vont être appelées à nouveau devant le Grand Jury. À ce stade, un refus de coopérer avec ce processus ‘inquisitionnel’ se solderait probablement par des peines de prison.

Lire la suite

Les méthodes ‘très spéciales’ du FBI contre le terrorisme.

Alors la ‘chasse aux sorcières’ du FBI contre les opposants à la guerre franchit un nouveau palier, les révélations des tactiques très contestables utilisée par le FBI font surface. Il apparaît dans plusieurs enquêtes que les aspirants terroristes arrêtés par les agents fédéraux avaient été incités au crime par ces mêmes agents et/ou leurs informateurs.

1. L’infiltration d’un mosquée Californienne vire au fiasco.

Craig Monteilh, déjà condamné pour contrefaçon de monnaie, recruté comme informateur par le FBI et chargé d’infiltrer une mosquée à Irvine, Californie, usant d’un faux nom, Farouk al-Aziz. Pendant une dizaine de mois (et pour 177.000$) il s’est rendu à la mosquée, filmant et enregistrant des conversations à l’insu de ses interlocuteurs et des fidèles. Une fois la confiance gagnée il commence à parler d’actions terroristes. Lire la suite

Heksenjacht onder Obama: 14 oorlogsmanifestanten riskeren opsluiting

Nederlands

Voor de duizenden Amerikanen die het einde van de oorlogen in Irak en Afghanistan wilden, is het presidentschap van Obama een teleurstelling. Voor een aantal onder hen is een regelrechte nachtmerrie: gewekt worden door de FBI hebben ze hun leven op zijn kop zien gaan door een gerechtelijke procedure met McCarthistische neigingen.

Uw hulp is nodig om hen en om het recht om het beleid in de VS tegen te spreken, te verdedigen

Lire la suite